jeudi 2 avril 2009

Baie de Henne Match

Ayant connaissance de la situation catastrophique de la commune de baie de Henne dans le bas Nord Ouest, notre reporter n’a pas hésité une seconde lorsqu’une mission d’exploration s’est proposée à elle, laissant ses langues de vip de confrères à leur cancan…

05h40 : La journée a commencé sur les chapeaux de roues avec la réception de la reporter qui, prévenue 5 minutes avant, n’a même pas eu le temps de se faire une beauté. Après avoir sillonné la ville pour récupérer TOUS les représentants de l’Etat, la reporter a décidé de se la péter un peu en embarquant dans la Nissan Patrol UN avec sa grosse radio. Cela a été l’occasion d’assister à un miracle : la MINUSTAH a franchi « 3 rivières » (quelle idée d’avoir nommé une rivière comme çà, je suis sûre que Pivot ferait un malheur avec çà dans la dictée : euh çà prend un s ou pas ?)

06h30 : traversée de « 3 rivières ». Nous partîmes donc à 2 voitures full, avec une voiture MINUSTAH qui n’avait, je pense, jamais transporter autant de monde, 6 personnes.

07h30 : Jean Rabel

Horreur ! L’ECG de ma fesse gauche est complètement plat, cette dernière ayant trépassé suite à la compression de 4 personnes à l’arrière de la voiture.

08h30 : Bombardopolis. Cette petite virée est l’occasion pour les participants dont les représentants de l’Etat de découvrir leur département :

- c’est quoi ce village ?

- c’est Bombardopolis ?

- mais non c’est pas Bombardopolis !

- ah mais si en fait, c’est bien Bombardopolis

Et oui en effet, Bombardopolis c’est comme le Port-Salut, c’est écrit dessus, 2 fois même sur les arches à l’entrée et à la sortie.

C’est aussi l’occasion de philosopher : la mer est plus bleue du côté du golfe de la Gônave que de Port de Paix. Mais pour qui çà donc ? Dieu a-t-il laissé ses pinceaux trempés trop longtemps ? Profondeur de l’océan ? Ah oui c’est très très profond, au moins la fosse des Mariannes. Petite rappel, les Haitiens en tant que bons insulaires qui se respectent ne savent pas nager.


la route de Bombardopolis à Baie de Henne

Baie de Henne vue d'avion

09h15 : Baie de Henne

Rendez-vous était donc pris au Macumba de BH mais comme toujours cela s’est terminé à l’Eglise, pour ramener toutes ces brebis égarées dans le droit chemin. Cependant, il y avait une certaine ambiance boule à facette.

Suite à notre expédition, nous arrivons 4 ou 5 voitures, avec quelques retardataires, Haïti ne serait plus Haïti sinon… Même Monsieur AAA (désolé son nom m’échappe) est ici. Le délégué n’est pas là, je dirais comme d’habitude. Le cartel non plus n’est pas là, ce qui est un peu plus génant. Mais le vice-délégué qui remplace déjà le délégué, les remplace aussi car comme il le dit « qui peut le plus, peut le moins ».


La preuve du délit: la voiture UN

La mairie

L'église


On nous accueille avec un cartable, un résumé de la précédente réunion et un programme de la journée ! Nous avons fait des ateliers sectoriels et des restitutions en plénière, la foule en délire ne se sent plus.


C’est aussi l’occasion d’entendre des expressions comme « agriculture et élevage sont les 2 mamelles de la terre de Dessalines », celui qui ose prétendre que cette phrase n’est pas inspiré des maudits Français, n’a vraiment pas de figure.

Je vous passe dans le désordre, la féministe qui se plaint de ne vois qu’un dizaine de femmes dans l’assistance, le prix d’une course BH-PAX en moto-taxi :500 Ht $, le don de 40 glacières du FAES pour la conservation du poisson (je n’ai pas osé demander comment allaient-ils se procurer la glace), le recensement d’au moins 700 téléphones alors qu’il faut marcher 10 kilomètres dans les mornes pour trouver du réseau vu qu’il existe un relais Digicel mais sans antenne, la bonbonne de gaz qui alimentait le frigo du centre de santé qui a explosé…


La journée se termine par une démonstration de l’activité extraterrestre à Jean Rabel : des oignons énormes et bio, qui ont déjà atteints la table de Ti René : et oui il y a des gens dans le Nord Ouest et même qu’ils arrivent à faire pousser des trucs. Attention les photos pourraient heurter la sensibilité des plus jeunes.

Le retour se fera par Anse Rouge, Beauchamps puis Passe Catabois, un peu plus rapide a priori mais qui m’a définitivement bousillé le dos. Nou pas gen wout.


C’est donc la fin de cet article d’investigation comme on aimerait en lire plus souvent.

J’attends maintenant ma rémunération, et je me comprends

Aucun commentaire: